• Description

Mercredi 8 Novembre 2017

Dordogne : il construit des motos à trois roues accessibles à tous

Par France Bleu Périgord, France Bleu PérigordMercredi 8 novembre 2017 à 8:47

Michel Beaurain est le propriétaire de l'enseigne Gold-Rider
Michel Beaurain est le propriétaire de l'enseigne Gold-Rider © Radio France - Harry Sagot. En photo, Didier MESURE le fondateur de YMT

Le magasin de St-Front de Pradoux accueille depuis le début du mois un atelier flambant neuf de transformation de motos et de construction de trikes : des engins énormes à 3 roues qui peuvent se conduire avec le permis "voiture".

C'était une adresse bien connue des motards Périgourdins, à St-Front de Pradoux, qui a fait peau neuve. Depuis quelques semaines Gold River s'est dotée d'un atelier flambant neuf de transformation de motos et de construction de trikes (tricycle à moteur) : de gros véhicules à 3 roues. Pour en faire l’acquisition, pas besoin de passer son permis moto, pas d'inquiétude, un permis "voiture" suffit.

Des aménagements qui s'expliquent par le mariage d'un atelier périgourdin et d'un fabricant du Nord, qui déménage à St-Front-de-Pradoux.

Pour conduire un trike pas besoin de permis moto, un permis voiture suffit. - Radio France
Pour conduire un trike pas besoin de permis moto, un permis voiture suffit. © Radio France - Harry Sagot

Une enseigne réputée

Pour les propriétaires de Goldwing, la moto mythique de chez Honda, St-Front de Pradoux était déjà une adresse connue dans toute la France. Des milliers de motards venaient chaque année chez Michel Beaurain à l'enseigne Gold-Rider.

"Les amateurs de Goldwing viennent ici depuis 15 ans. Pour eux, on peut même personnaliser la peinture sur les motos" explique le propriétaire du magasin

L'arrivée du constructeur Yukon et de ses mécaniciens va tout changer. "La nouveauté c'est que nous pouvons convertir des motos en tricycles ou en side-car. Nos véhicules vont de 45 à 80.000 euros" explique Didier Mesure fondateur de l'enseigne née dans le Nord de la France.

Une trentaine de ces trikes devraient ainsi sortir chaque année de l'atelier de St-Front-de-Pradoux. L'occasion pour ceux qui n'ont pas le permis moto de profiter des sensations des motards et d'emmener un bout du Périgord dans toute l'Europe.